Conseils pour bien choisir le revêtement extérieur de son extension

21 septembre 2017

Après avoir pensé à une extension pour votre habitation, il est important  d'envisager le revêtement extérieur de cette extension qui doit s'intégrer pleinement dans le process de réalisation.

Il existe un large choix de revêtements extérieurs qui garantissent isolation thermique et protection contre l'humidité. Crépi, bardage bois, pierre naturelle... Chacune de ces matières possèdent ses spécificités, en terme de résistance et d'entretien qu'il convient de connaître.

Donc choisir un revêtement pour sa maison n'est pas simple. Ce revêtement de mur extérieur, à la fois décoratif et isolant, se décline en plein de matériaux (bois. PVC, résine, pierre, béton... mais pas que!).  Côté entretien, les façades nécessitent une attention particulière afin de préserver leur aspect. En effet, elles subissent la pollution de l'air.

Au niveau de la réglementation, il est conseillé de se référer aux PLU car celui-ci peut fixer des règles en matière d'apparence extérieure de chaque propriété.

Quels sont ces différents matériaux? Quels sont leurs avantages?

Les matériaux pour un revêtement extérieur

Les matériaux sont regroupés en plusieurs catégories :

1) les revêtements d'enduit ou crépi,

2) les parements en pierre naturelle

3) les bardages (bois, métallique, PVC).

4) les revêtements végétaux (plus marginaux)

1) Les crépis ou enduits

Le crépi est un enduit coloré s'appliquant en 2 couches. Les fabriquants proposent une grande variété de couleurs.

- Projeté : c'est le mode standard (le meilleur marché) qui consiste à projeter de l'endui à l'aide d'un compresseur ou à la tyrolienne. La surface obtenue est rugueuse.

- Ecrasé : l'enduit est d'abord projeté puis légèrement écrasé à la taloche pour obtenir un effet moiré. Le résultat est assez solide.

- Gratté : l'enduit est d'abord projeté puis le surplus est gratté à l'aide d'une règle de maçon. Ce mode d'application est souvent utilisé pour les immeubles de standing et les monuments historiques. La surface obtenue est très esthétique mais plus fragile.

- Taloché : surface obtenue la plus lisse, mais plus de risques de nuances.

2) Les parements en pierres naturelles

Le parement en pierre naturelle permet de donner un aspect semblable à celui d'une construction en pierre de taille. La pierre naturelle a de nombreux atouts qui font d'elle un matériau de construction polyvalent.

D'un point de vue esthétique, la pierre naturelle possède une palette de couleurs très étendue. La taille des grains plus ou moins fins ainsi que des textures originales font que chaque pierre est unique.

Ce matériau naturel est durable, de haute qualité environnnementale, permet une bonne inertie thermique et, est un bon isolant accoustique ce qui augmentera sans conteste le confort intérieur de l'extension.

3) Les bardages

Les bois massifs naturels comme le douglas ou le mélèze sont authentiques et chaleureux, mais ils prennent avec le temps une teinte grise qui peut déplaire.

On peut aussi choisir des lames en sapin déjà peintes en usine; celles-ci nécessitent un coup de pinceau tous les 10 à 20 ans.

Pour un résultat plus durable et plus uniforme, optez pour un bardage reproduisant l'aspect du bois. Posé à l'horizontale ou à la verticale, il conserve son éclat au fil des années, sans entretien (un simple nettoyage annuel à l'eau suffit). 

Liées à chaud et sous haute pression, les fibres de bois forment un bardage très dur, sans colle ni solvant, qui ne gonfle pas.

Le plus robuste, sa structure nervurée des clins "Cédral" d'Eternit rappelle le bois de cèdre. Composées de ciment renforcé de cellulose et de silice, ces lames résistent au gel et aux chocs. Disponibles en 26 teintes, elles se clouent ou se vissent sur une structure bois ou métal.

Il s'harmonise faceilement avec vos menuiseries et votre sous-toiture. Les lames de PVC ont une forte résistance aux chocs et aux UV. Et il est le moins cher des bardages.

Du bois broyé puis mélangé à une résine plastique : ce matériau composite ne craint ni la chaleur, ni l'humidité, ni les termites.

Le recours au bardage, bardage en bois, bois composite ou en PVC est une solution efficace pour l'isolation thermique par l'extérieur,.  

4) Les revêtements végétaux

Une façade végétalisée est à la fois originale et esthétique. Il existe différentes manières d'utiliser des plantes sur des murs:

- la cloison végétale

- la façade végétalisée

- la clôture végétale

Un mur végétalisé pour votre extension aura quelques atouts...

- une décoration originale: la façade de votre extension changera au fil des mois et ne passera pas inaperçue.

- une meilleure isolation: une couche de plantes ainsi que leur substrat a focément un effet d'isolation thermique et phonique

- un caractère écologique: la façade verte crée un veritable jardin et peut même aider à purifier l'air de la pollution.

- une façade durable: bien réalisé et correctement entrenu, un mur végétal peut durer des dizaines d'années.

... mais aussi quelques inconvénients:

- une pose qui n'est pas forcément facile et nécessite l'intervnetion d'un professionnel qualifié.

- un entretien plus poussé que pour un revêtement plus classic

- le prix qui reste élevé

- toutes les communues n'autorisent pas ce type de revêtement

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER