Aménager un potager

23 juin 2017

Vous avez l’intention de cultiver un potager pour la première fois ? Nous vous donnons des conseils afin d’aménager votre potager! 

1) La taille du potager 

Avant de préparer le terrain, définissez sa taille idéale. Pour les débutants, il est conseillé de commencer par un petit potager, soit 30 à 50m² puis d’agrandir votre potager une fois que vous aurez un peu plus d’expérience.

2) Le lieu du potager 

Trouvez un endroit du terrain bien ensoleillé, où le sol se draine facilement et où la chaleur s’accumule suffisamment. Pour ce faire, vérifier s’il y a des bâtiments ou autres structures qui créent trop d’ombrage (ex : maison du voisin, cabanon, garage, gros arbres, etc…).

Évitez les endroits où des arbres sont situés à proximité car leurs racines risqueraient de gêner la pousse des légumes.

Enfin, votre sol doit comporter au moins 30 centimètres de terre au-dessus de la roche et doit être plat. Éviter de faire votre potager sur une dépression du terrain, car le sol s’y draine moins bien, se réchauffe tardivement au printemps et la ventilation y est généralement moins bonne.

Défrichez bien l’endroit que vous aurez choisi et aérez-le : enlevez les cailloux, enlevez aussi toutes les plantes sauvages ou autres herbes folles. Vous laisserez ainsi votre jardin bien défriché toute une nuit, et attendez l’après-midi du lendemain avant de planter et semer vos légumes. Arrosez-les abondamment cette première fois.

3) Le plan du potager

Une fois la taille et l’emplacement choisis, il faut faire un plan de votre futur potager. Ce plan vous permettra d’être organisé, et de maximiser au mieux votre espace. Le potager conventionnel a l’avantage d’être simple à dessiner et fonctionnel.

Lorsque l’on commence, il vaut mieux voir petit, et viser la qualité plutôt que la quantité. Aménagez de petites parcelles où vous disposerez vos plants. Plus les parcelles sont petites, plus elles vous sont facilement accessibles : vous ne vous cassez pas le dos pour ramasser les légumes ou désherber.

Si vous disposez d’un tout petit terrain, utilisez plutôt ce qu’on appelle « les carrés » fabriqués à l’aide de planches ( 30 centimètres de large sur 1,20 mètre de long). 

Matérialisez les voies de votre potager avec des matériaux de récupération comme de briques pilés ou de l’ardoise concassé, de plaquette de chêne des bandes de pelouse ou tout simplement des planches ou dalles de bois. Les potagers en hauteur, très décoratifs et faciles à travailler par tous, peuvent être bordés de bois tressés, de planches ou de pierres. Les mauvaises herbes s’y ressèment moins et la terre est plus chaude.

4) Le contenu du potager

Avant tout, choisissez des variétés adaptées au climat qui règne dans votre région et qui se marient ou se complètent parfaitement.

Commencez par des légumes faciles à cultiver, comme des radis, des navets, des  tomates, des salades à repiquer. Cultivez des plantes aromatiques et des fleurs, dans votre potager est primordial, car plus il y a de diversité au jardin moins il y a de maladies et d’invasion de bestioles.

Ensuite, pour faciliter le travail du sol, évitez de placer ensemble les plantes annuelles et les vivaces, il vaut mieux disposer les vivaces en bordure ou sur une autre parcelle du terrain.

Pour empêcher que les plantes potagères fassent ombrage entre elles, établissez celles de grande taille et les grimpantes au point du potager le plus orienté au nord et les plus petites, vers le sud.

Taille, lieu, plan, contenu... tout a été décidé! Il n’y a plus qu’à commencer!

Nos derniers conseils et infos

serre de jardin

une serre pour votre jardin?

Lorsque l’on dispose d’un peu de place dans son jardin, la construction d’une serre...

LIRE LA SUITE
S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER